Luc 10, 38-42

À L’ÉCOLE DE L’HOSPITALITÉ

Marthe, Marthe, ma chère Marthe…
Non il ne suffisait pas d’avoir ouvert ta porte et la table de ta maison.
Car ton ami et Seigneur attendait de s’asseoir à la table de ton cœur.

— « Voici que je me tiens à la porte, et je frappe… »

Chapelle-du-Vieux-Marché,-Pèlerinage-islamo-chrétien-des-sept-saints-dormants,-28-juillet-2019

Marthe, Marthe, ma chère Marthe…
Il y a tant de bruit dans ta cuisine qu’il brouille ton audition profonde :
La précipitation de tes gestes empressés,
Le verbiage de ton cœur,
Tes récriminations à voix haute contre ta sœur Marie.

— « Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi… »

Marthe, Marthe, ma chère Marthe…
C’est dans le silence de Marie et son agenouillement que le Seigneur Jésus a laissé résonner la douceur de sa Parole.
Il s’est fait l’hôte heureux de son cœur écoutant.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.