Matthieu 13,24-34.

Le Royaume est comparable …

Jésus continue de nous parler du Royaume avec le langage des paraboles.Plus loin nous nous apercevrons qu’il ne s’adresse plus exclusivement aux disciples mais l’auditoire s’est élargi aux foules ;
Il revient sur l’image de la bonne terre et du bon grain mais cette fois la croissance de la semence est contrecarrée par la présence d’un ennemi qui vient de nuit.. pendant que les gens dorment. Et «  il a semé de l’ivraie en plein milieu du blé ».
Il est difficile parfois de se reconnaître comme une bonne terre  car la responsabilité est plus grande.

Cette parabole est présentée comme une action humaine : «Il en va du Royaume des cieux comme un homme qui a semé… »  Alors d’où vient le mal dans cette création que Dieu a déclaré bonne ?

La réponse du Maître aux serviteurs qui veulent partir arracher l’ivraie est insolite . Il faut laisser pousser envers et contre tout le blé et l’ivraie jusqu’à la moisson ! Au maître seul appartient le jugement.
Il faut respecter le lent travail de Dieu et l’extraordinaire confiance du maître en la valeur de sa semence, car il sait que l’ivraie n’aura pas le dernier mot. Et à lui seul appartient de savoir qui est le bon grain et qui est l’ivraie.
Comment pourrions-nous connaître ce qu’il y a dans le cœur … ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.