Luc 12,13-21

L’homme bon, du bon trésor de son cœur, produit le bien… L’homme devant un miroir ; se parle. en lui-même.

La parabole que le Seigneur nous « raconte» nous met en face d’un homme en monologue avec lui-même. «  il se demandait en lui-même… v16 » Aucune relation aux autres et encore moins avec Dieu créateur de tous ses biens qu’il détaille.

Son égarement est-il qu’il pense démolir ce qui lui avait convenu jusqu’ici ! Il compte reconstruire plus grands , plus beau… des granges , des greniers, des entrepôts pour engranger mon blé, mon froment tous mes biens. L’homme rêve de lendemains de jouissances, de repos.

Il ne fait dépendre son bien être que de lui-même. Aucune relation à Dieu, ni aux autres , même pas à lui même mais à son âme !!!

Survient alors la surprise en fin de ce monologue. L’inattendu pour cet homme imbu de lui-même et de ses projets fondés uniquement sur sa fortune et ses biens.

«  Insensé ! » …..

« Le vrai repos et la réjouissance, la richesse en Dieu, tiennent à une attitude différente. Quand aimer veut dire faire confiance, laisser libre ne pas ramener tout à soi, se mettre à la place de l’autre. Etre relié, mais pas attaché «  F.B »

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.