Luc 1,26-38

« Car rien n’est impossible à Dieu. » (v.37).

Dieu visite, invite, regarde chacun, chacune comme portant la Promesse. La première fut Marie invitée à porter le Fils de la Promesse de Dieu pour le monde, pour chacun, chacune d’entre nous. Don total d’un Amour incommensurable.

Par là-même, il envoie Marie à la rencontre de sa cousine Elisabeth en lui dévoilant la grâce qu’il a faite à Elisabeth et à Zacharie.

Il les invite à croire à l’impossible de Dieu, au don de la vie et nous insuffle la même invitation.

« …Dieu façonnera en Marie le corps et l’âme de son Fils, le faisant semblable à Marie ! Et c’est ainsi que Jésus, comme tous les enfants du monde, ressemblera à sa mère ! tout en étant l’image de son Père invisible (…) ! Mais s’il est vrai que l’histoire n’est que la révélation du mystère et que le mystère est tout ensemble la profondeur et l’envers de l’histoire, il faut alors ajouter : pour autant que cela est possible à une créature Marie ressemble au Christ dans sa gloire plus encore que le Christ dans son humanité ressemblait à sa mère !  Et cela d’autant plus vrai qu’au regard du dessein de Dieu, c’est moins le Christ, l’HOMME par excellence, qui est né de Marie, bien plutôt Marie, la nouvelle Eve, qui est née du Christ. »[i]

[i]P.Christian CURTY, Le mystère de la Vierge Marie, Editions Franciscaines, 1971, p.100-101.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.