Luc 1,39-56

Comment se fait-il que nous puissions chanter et prier chaque jour ce Magnificat de Marie, sans nous lasser ?
Personnellement, je réalise que toutes mes rencontres vécues avec le Seigneur sont des Visitations. Cela ne dépend pas de moi, mais c’est un fruit de la Présence du Seigneur en moi et en l’autre que je rencontre. Il me revient de vivre la rencontre en étant convaincu que
– je suis habitée de Sa Présence
– la personne en face est habitée de Sa Présence
et de percevoir que quelque chose d’unique s’est vécu dans la rencontre avec cette personne.
Nos compagnons jésuites nous aident pour repérer les Visitations dans notre vie grâce à la prière d’Alliance. Comment ? Faire relecture de sa journée avec le Seigneur. Savoir dire : « merci, pardon, s’il te plait » en nommant chaque évènement de sa journée, chaque rencontre. Ce regard de foi m’ouvre et la rencontre devient Visitation.

Marie et Elisabeth m’accompagnent dans cet apprentissage de la prière, de la louange, de la rencontre. Elles se rencontrent « en ces jours là ». Et leur histoire de ces jours rejoint mystérieusement ma propre histoire, les « jours » de mon quotidien.
Lorsque nous relisons nos rencontres avec Dieu, nous lui permettons de nous visiter, nous lui permettons d’élargir l’Histoire à nos histoires, de faire du lien, et ainsi d’oser chanter dans la foi « tous les âges me diront bienheureuse, car le Puissant a fait pour moi de grandes choses ».

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.