Luc 2, 16-21

 « Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur » (v. 19)
« Il fut appelé du nom de Jésus » (v. 21)

de-la-tour

            Après le Magnificat, nous contemplons Marie entrer dans un grand silence devant son Fils, devant la grandeur de ce mystère, devant les bergers et tous ces évènements… comme si, elle s’effaçait pour laisser place à une seule parole: Jésus, Dieu sauve. C’est bien son silence qui a fait apparaître ce nom.

Elle n’a plus rien à dire sauf son Fils en qui tout ce qui est au ciel et sur terre trouve son accomplissement.

            Marie, femme juive, a grandi avec cette parole: « Souviens-toi Israël ». C’est ainsi qu’elle a pu être une capacité d’accueil et d’engendrement.

            Cette parole nous est adressée aujourd’hui en cette journée mondiale de la paix. Puissions-nous entrer dans cette attention silencieuse, gardant mémoire des évènements.

Devant l’absurde de la guerre, les questions sans réponses, prenons soin de ce silence pour laisser Dieu être Dieu dans notre quotidien.

Vivons chaque jour comme un « aujourd’hui » du Salut.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.