Luc 21,1-4

« Elle a mis tout ce qu’elle avait pour vivre »

© Pexels-photo

Dans ce court extrait d’Evangile, Jésus constate sans porter de jugement : les riches mettent du superflu et une pauvre veuve donne tout. Quel en est le résultat ? Ils possèdent encore et donner ne semble en rien affecter leur mode de vie, par contre, elle n’a plus rien et fait l’expérience du vide.

Veuve, elle a déjà traversé la perte et le manque : perte d’un époux et manque de ressources. Et pourtant elle pose un acte qui la mettra peut-être en situation semblable. En se détachant, cette pauvre veuve rejoint en profondeur une expérience spirituelle connue et traversée et elle ose croire que la Vie peut jaillir : « Le vide… La disparition donne l’occasion de vivre différemment et interpelle sur les possibilités nouvelles de vie qui restent à inventer. Comment continuer à vivre ? dans l’espace laissé par ce qui a disparu, des possibles sont là, en attente, prêts à germer et à surprendre… suivez la vie » (Marie Laure DURAND « Ce qui naît de l’absence »)

Cette expérience du vide et du manque n’enferme pas l’homme dans la frustration, mais l’ouvre à la vie et la créativité. Pour vivre une telle expérience spirituelle, il faut probablement lever les yeux, comme le fait Jésus, et croire en un possible.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.