Luc 5, 27-32

Une lumière dans la nuit.

Lc 5,27-32L’humain sauvé de la noyade, est plein de reconnaissance pour son sauveur. L’humain, perdu dans la nuit, accroche son espoir le Christ et lui offre un grand festin ;

« Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs au repentir. » (v32). Nous pouvons vivre certaines zones de nous-mêmes, de nos relations, de nos sociétés comme des causes perdues, irrécupérables. Mais, Jésus, lumière dans la nuit, invite au repentir, au retournement, au retour à la vie. Long processus pour lequel quarante jours nous sont offerts pour exposer ces zones à Sa Lumière bienfaisante.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.