Luc 7, 1-10

 

Quelle beauté humaine en ce centurion qui fait don de ses ressources pour construire une synagogue, qui a souci de son esclave en fin de vie et se préoccupe de ne pas déplacer Jésus inutilement ! Païen, il accomplit le premier commandement : Aimer le Seigneur son Dieu de tout son cœur et son prochain comme soi-même.

Contempler cet homme, c’est accepter aujourd’hui de chercher en chaque personne en responsabilité une étincelle d’humanité. Saint Paul nous invite à prier pour ceux qui nous dirigent. Et commencer à prier, c’est aussi donner part à l’émerveillement. Et comme nous éprouvons des difficultés à noter le bon dans nos dirigeants !

Avec l’aide du Centurion, mettons en acte ce commandement en toute notre vie.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.