Lc 2, 22-35

Luc 9, 43b-45

Lc 2, 22-35Jésus est avec ses disciples aussi émerveillés que la foule devant ses faits et gestes.

Jésus les met en garde et annonce sa passion. Mais les disciples ne comprennent pas, ne saisissent pas l’importance de cette annonce. La gloire donnée par les hommes aujourd’hui ne sera d’aucun secours devant le procès de demain. Il sera seul face à ses juges, la même foule sera contre lui.

Mais qu’en est-il exactement ? Où se situe l’essentiel pour eux, pour chacun qui écoute Jésus, le voit, le suit, l’écoute hier et aujourd’hui ?Lc 2, 22-35

Jésus veut peut-être nous dire aussi que l’essentiel n’est pas tant dans nos actes et nos paroles, que dans ce qu’en retire la personne soutenue, aidée, rencontrée, écoutée, dans le relèvement de la personne soutenue, dans ce qu’elle découvre de vie en elle.

Notre propre joie vient de ce que nous sommes médiation entre un plus grand que nous et notre prochain. La gloire dont parle Jésus vient dans le chemin que chacun fait grâce à cet espace que nous sommes qui laisse passer une parole bienfaitrice, un geste salvifique qui vient d’un Autre que nous et relève.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.