Marc 4, 26-32

semence
© CSJ Jubilé de sr Francine

Jésus poursuit son discours par deux nouvelles paraboles: la parabole du grain qui pousse tout seul; et celle du grain de sénevé.

« Qu’il dorme et qu’il soit réveillé, de nuit ou de jour, la semence germe et grandit, il ne sait lui-même comment » (v. 27). En effet, une fois la semence jetée en terre, l’homme n’a plus prise sur elle. Sa croissance lui échappe.

C’est « bien la plus petite de toutes les semences sur la terre » mais, « quand il est semé, il monte » (v. 31), devenant abri aux oiseaux des cieux.

Notre attention se porte aussi tant sur la semence que sur la terre. Les deux sont bien le drame de notre adhésion au Royaume de Dieu qu’est le Christ.
La merveille est que la semence, la Parole, ne peut rien donner, si elle n’est pas accueillie par la terre.Nous sommes la terre. Comment accueillerons-nous cette semence?
Ces deux paraboles résument cet accueil en deux dispositions: un cœur pauvre et un cœur généreux.

Un cœur pauvre est un cœur assoiffé, purifié par la nuit de l’attente. Il laisse la place à la semence sans la posséder. Il agit dans la constance et la vigilance, sûr que Celui qui sème, est fidèle et que sa Semence ne peut revenir vers Lui sans effet, sans avoir accompli ce qu’il a voulu et réalisé l’objet de sa mission (Is 55, 11).

C’est un cœur généreux, une terre qui accueille en silence cette semence petite, cachée, comme le grain de sénevé. C’est dans ce silence que ce Mystère semé laboure la terre, la rende mature, capable de donner son fruit. Il sera son hôte; elle sera sa demeure.

Que notre cœur soit cette terre d’accueil, la demeure de la Présence; une terre hospitalière, fécondée par la Parole, brûlée par le  feu de l’Esprit et modelée à l’image du Royaume. Que notre être soit dilaté à l’exemple du cœur du Père, prêt à accueillir tout autre sous son abri.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.