Marc 5, 21-43

Jésus arrive de terre païenne et toute la foule se presse autour de lui (v21). Quel contraste avec l’épisode précédent où la foule l’avait prié de s’éloigner !
Quel contraste entre la demande publique de Jaïre (être touché pour sauver la vie ; une guérison à l’ombre de la maison) et la démarche secrète de la femme (toucher pour être sauvé ; être guérie en sortant de l’ombre).
Omniprésence du corps : corps rassemblés qui se pressent (v21), corps qui tombe (v22.33), corps impur (v25), corps mort (v41), corps qui touche (v27), corps touché (v41). Cette parole m’invite à me laisser rejoindre, toucher, par ta présence, Seigneur, au milieu du tumulte, au plus secret de mon être, jusque dans ses zones endormies, comme mortes. Elle m’invite à croire à ta présence agissante, envers et contre tout.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.