porter-beaucoup-de-fruits_

Matthieu 10, 24-33

  « Se prononcer pour lui »

porter-beaucoup-de-fruits_
© CSJ-2013

«Ne les craignez donc pas !» Trois fois dans ce passage !
Jésus parle d’expérience: «Maintenant, mon âme est troublée,  et que dirai-je ? Père, sauve-moi de cette heure ? Mais c’est précisément pour cette heure que je suis venu. Père, glorifie ton nom. »
Dans sa tendresse extrême, Jésus, Maître et Seigneur,  prévient la peur de ses «serviteurs et disciples »  il  les avertit : avec les seules forces humaines, cela est impossible. Pierre,  ne va-t-il pas le renier « Je ne connais pas l’homme dont vous me parlez ! » ? (Mc 14, 71)
Mais dans la force de l’Esprit, plus tard, il le suivra. « Celui qui nous aime »*, est-il écrit au livre de l’Apocalypse en un temps de persécutions, Il est le Vivant avec nous. « Tu es à moi. Si tu traverses le feu, tu ne t’y brûleras pas » prophétisait déjà Isaïe.
L’enjeu est grand : « Craignez celui qui peut faire périr âme et corps dans la géhenne »
Ce témoignage ne peut se dire que dans la croix du Christ, dans une communion effective à son mystère d’amour. Se prononcer pour lui dans l’ordinaire de la vie, c’est le fruit que les disciples portent, un fruit qui demeure : « Nous avons à vivre et à dire la foi dans les expériences, les questions et les perplexités que nous partageons avec beaucoup d’autres  « non croyants ». La différence, ne nous replie pas sur nous ni entre nous, elle nous expose au milieu du monde… Dieu vise la totalité en procédant par le choix de quelques-uns… Ce don nous confère une responsabilité particulière »  (Cf :Francis Deniau « Chemins de vie, chemins de Dieu)

*Cf Ap 7, 14

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.