Matthieu 10, 28-33

croix« Ne craignez pas… courage ! » cette exhortation de Jésus à ses disciples résonne avec un accent tout particulier en ces jours de violence !
Aujourd’hui, nous fêtons Edith Stein, Sœur Thérèse Bénédicte de la Croix, carmélite, qui mourut dans la sombre histoire de l’Europe plongée dans la folie du nazisme.
Ecoutons-là : Que les hommes puissent être ainsi, je ne le savais pas encore. Ni que mes sœurs et mes frères doivent ainsi souffrir … A chaque instant, je prie pour eux. Entend-Il ma prière ? Leur plainte, certainement Dieu l’entend.

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps mais ne peuvent tuer l’âme. Celui qu’il faut craindre, nous dit Jésus, c’est Dieu lui-même, qui seul est maître de la mort et de la vie.
Alors que la crainte de la violence des hommes nous ronge, nous paralyse et peut nous mener au doute, la crainte de Dieu, elle, éveille en nous la force de vie qui irrigue nos racines et jaillit d’ailleurs, de Quelqu’un d’autre, d’une source infinie.
Sœur Thérèse Bénédicte de la Croix, nous convoque à ne pas craindre les hommes au moment de témoigner de notre foi et de notre attachement à Jésus-Christ, dans la gloire de sa croix … car, Le Christ est le centre de ma vie, écrivait-elle.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.