Matthieu 11, 11-15

« Personne ne s’est levé de plus grand … »
mt
© Jeff Widener, « Tank man » de la Place Tiananmen
Ce minuscule « David » chinois (le jeune homme anonyme de la place Tiananmen de 1989), défiant sans arme ni armure et par sa seule vulnérabilité humaine, la force violente d’un Goliath en apparence invincible (une colonne de dix-sept chars de l’armée chinoise), est entré dans l’imaginaire collectif, comme l’illustration de la force surnaturelle du petit, face à la violence des grands et des oppresseurs (n’oublions jamais le coût des vies humaines – environ 200 morts et près de 10 000 blessés – lors de cette sanglante nuit du 3 au 4 juin 1989, où l’armée chinoise écrasa la révolte des étudiants du Printemps de Pékin, même si les bilans restent encore aujourd’hui contradictoires).
« They didn’t know it was impossible so they did it. » [Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait.]. (Mark Twain).
 mt2
Ce paradoxe historique, qui a tenu en haleine des milliards d’hommes de tous les continents, rêvants de paix et de liberté,  pourrait être une illustration de l’évangile de ce jour, qui nous parle de la grandeur de Jean et de la grandeur de ce plus petit dans le Royaume des cieux (Jésus), subissant la violence des violents.
Car c’est Jésus « le doux et humble de cœur », qui nous ouvre l’espérance de ce chemin victorieux du petit qui est le plus grand.
Vivre et méditer sur le sens de l’Avent et de Noël, à la manière de Dieu se faisant tout petit et vulnérable, c’est comprendre la grande victoire de la Résurrection comme une force prenant forcément chair dans l’anéantissement et l’humilité du petit, et de tous les petits de ce monde.
Il devient, alors, urgent d’entendre leurs cris et de « rapetisser » …

2 commentaires

  1. « 1989 », c’était jusqu’à présent pour moi, l’inoubliable chute du Mur de Berlin mais, cette nuit asiatique du 3 au 4 juin, quel événement important! Merci Nathalie de le réinscrire dans nos mémoires. Quant à l’urgence de rapetisser quelle bonne nouvelle! Merci encore.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.