Matthieu 17, 14-20

Photo Sr Valérie – CSJ

Jésus a emmené avec lui sur la montagne Pierre, Jacques et Jean. Devant eux, il a été transfiguré, et les trois apôtres ont entraperçu la gloire de leur Seigneur. Après l’illumination de la montagne, c’est l’échec des disciples face au mal et à la confusion des hommes. C’est le quotidien du combat entre la mort et la vie qui traverse chaque humain et toute l’humanité.

Le cœur humain d’un père s’approche de Jésus et demande la vie pour un autre, son fils, parce que les disciples n’ont pas pu répondre à sa demande …
Les disciples aussi s’approchent de Jésus … Ils étaient de bonne volonté, ils auraient voulu donner la vie à un autre, mais pourquoi n’y sont-ils pas arrivés ? Si les disciples avaient eu la foi grosse comme une graine de moutarde, ils auraient transporté les montagnes. Nous pourrions nous décourager : il y a tellement de montagnes que nous ne réussissons pas à déplacer…

Avec les disciples demandons à Dieu de combattre pour la vie, en nous et autour de nous, non pas à partir de nos propres forces, mais à partir du centre le plus profond de notre humilité, à partir de Dieu présent en nous. Ne nous réjouissons pas de ce que les esprits nous sont soumis, mais réjouissons-nous de ce que nos noms sont inscrits dans les cieux (cf. Lc 10, 20). Ainsi, la Vie tracera-t-elle son sillon à travers chacun …

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.