Matthieu 17,22-27

La liberté du Fils.

Jésus parle pour la deuxième fois de sa Passion et Résurrection. « Le Fils de l’Homme sera livré aux mains des hommes… » Celui qui appartient entièrement à Dieu , deviendra la proie des hommes.
Des mains d’hommes se saisiront de lui, le lieront , le frapperont et lui imposeront une couronne d’épines…
« mais le troisième jour , il ressuscitera.. » Les hommes pourront traiter le Fils de l’homme selon leur volonté arbitraire mais celui-ci ressuscitera le troisième jour . Les hommes ne pourront pas l’atteindre dans sa liberté de Fils ;
Pierre avait réagi en protestant vigoureusement à la première annonce de La Passion. Aujourd’hui il est dit que les disciples et Pierre « devinrent très tristes. »
La suite de ce récit nous apparaît très futile, presque « terre à terre ». Le paiement de l’impôt prévu au bénéfice du Temple.
Et Jésus semble pressé de donner son avis à ce sujet. Il ne laisse pas le temps à Pierre d’expliquer sa discussion avec ceux qui sont chargés de percevoir l’impôt.
Il prend une comparaison . Les rois des royaumes lèvent les impôts auprès des étrangers, non, auprès des membres de leur propres familles.
Les fils sont libérés de cette obligation et bien entendu celui qui est le Fils l’est plus que tous les autres.
Jésus n’a pas à payer l’impôt du Temple puisqu’il le Fils du Père .Il est libre.

Cependant il ne veut pas être occasion de scandale !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.