Matthieu 19, 13-15

« Laissez les enfants, ne les empêchez pas de venir à moi, car le Royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent. » (V14)
Jésus surprend toujours par ses réactions déconcertantes par rapport à la mentalité de son époque. Nous savons que l’enfant, considéré comme ignorant et inférieur, n’avait pas de place dans la société, et ne devait surtout pas déranger les grandes personnalités. Quel contraste avec l’accueil de Jésus! Les disciples n’avaient pas encore saisi le nouveau qu’apporte le Maître à tous les niveaux, ils étaient toujours habités par leur pensées traditionnelles.
Première nouveauté : Laissez venir à moi les enfants. C’est étonnant qu’un rabbi se fâche de l’attitude « normale » de ses disciples et accueille avec joie des enfants, les porte, les carèsse et les bénit.
Deuxième nouveauté : le Royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent. Logiquement il faut grandir et s’instruire de la Loi et des Saintes Écritures pour entrer dans le Royaume, comment revenir au stade de l’enfant? Ça me rappelle la réaction de Nicodème quant à la parole de Jésus dans Jn 3. Ce n’est pas facile de saisir la pensée de Dieu sans l’Esprit. C’est avoir ce cœur d’enfant, pur et simple, confiant et ouvert, accueillant et émerveillé. C’est tout un chemin de pauvreté et d’abaissement. C’est l’unique chemin du disciples.
« Heureux les pauvres de cœur car le Royaume des Cieux est à eux » (Mt 5, 3).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.