Matthieu 20, 17-28

Jésus monte à Jérusalem et exprime clairement que « le Fils de l‘homme sera condamné ». Mais n’il y aurait-il pas une incompréhension flagrante entre ce que dit Jésus et la compréhension de la mère des fils de Zébédée.

Elle demande que ses fils siègent à la droite et à la gauche de Jésus comme pour un roi. De quel roi, de quelle place parle-t-elle ? De plus, cette demande réveille entre les disciples une jalousie, une volonté de pouvoir, que le Seigneur va essayer de dissiper.
Jésus éveille ses apôtres à ne pas être du monde, à vivre au regard du premier des commandements « Tu aimeras ton Seigneur de toute ton âme, de tout ton esprit, de tout ton intelligence » et le deuxième son corollaire « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »
Ainsi la demande de siéger à droite et à gauche serait de servir chacun de ses frères, être à la suite du Christ qui n’est en rien la place des grands de ce monde, mais bien celle du Serviteur souffrant.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.