Matthieu 4, 12-17.23-25

LA LUMIÈRE À L’ŒUVRE
Matthieu nous introduit dans la mission de Jésus. À peine celle de Jean-Baptiste, l’annonciateur de ce « Règne des cieux qui s’est approché » (3,2), est-elle achevée, que Jésus se retire en Galilée (v.12), quitte le village de son enfance et commence sa nouvelle vie d’homme (v.13). Il entre dans sa propre mission en reprenant exactement les mêmes paroles que Jean criait sur les bords du Jourdain : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche » (4,17). Sa nouvelle implantation n’est pas neutre, il est à un carrefour, anticipant le Salut universel et accomplissant la prophétie d’Isaïe. Il est la lumière du monde, le guide pour tous les peuples. Il ne se contente pas non plus de le proclamer, il agit, il le façonne, le fait surgir. Avec ses premiers disciples qu’il vient d’appeler, il visite toute la région, appelant, enseignant, proclamant et guérissant (v.23). L’effet est immédiat, la Bonne Nouvelle se propage, sa renommée se répand dans toute la région. Il est lui-même ce Royaume annoncé qui libère, donne sens à la vie et fait vivre tous ceux qu’il approche. Il est l’Emmanuel, Dieu au milieu des hommes, ceux d’hier et d’aujourd’hui.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.