Matthieu 6, 1-6.16-18

Secret
Le Grand Silence, Documentaire de Philip Gröning, 2006

Aujourd’hui, Mercredi des Cendres, toute l’Église latine se tient au seuil de cette montée vers Pâques. La Parole de Dieu nous invite à unifier toute notre vie autour d’une ascèse du cœur, par les trois fondamentaux de notre chemin de foi que sont : l’aumône, le jeûne et la prière. 

Ces engagements, nous avons le choix de les vivre en extériorité, cherchant à être remarqués et attendant reconnaissance, bons points et privilèges.
Ou alors, nous choisissons de les vivre à l’intime, dans la posture du contemplatif qui vit, agit et respire dans une dépendance totale au Maître de la vie, à ce « Père qui est présent et qui voit dans le secret » (v.4-6-18).
« Être vus dans le secret », formule bien mystérieuse qui nous précipite dans la logique gracieuse du Royaume où nous attend notre « Père qui est aux cieux » (v.1). C’est ce regard invisible et divin qui unifie toutes nos actions et leur donne d’être offrandes et prières. Ainsi plus de différence ou d’antagonisme entre action et contemplation, c’est notre relation dans le secret du Père qui nous rend à notre vocation de fils et filles de Dieu.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.