Matthieu 6,1-18

« Ton Père qui est là dans le secret ». Notre Père, Dieu, est là, caché, invisible à nos yeux. Quelle révélation pour les disciples et pour nous aujourd’hui en quête de signes de sa présence ! Dans le secret notre Père voit.
A l’époque de Jésus tout un courant rabbinique enjoignait les Juifs pieux à ne pas faire de gestes ostentatoires. jésus adhère à cette tradition orale de la Thora mais en allant bien au-delà encore. Il nous dévoile que notre aumône est précédée, devancée par un Père si effacé qu’il se donne lui-même dans un ineffable secret. Nos aumônes, jeûnes et prières ne sont qu’une réponse faible et balbutiante au don d’amour infini dont nous comble le Père, lui qui, le premier, nous a aimés.
Au cœur de cet appel à la conversion Jésus nous enjoint de prier, de dire « Notre Père céleste fais-toi reconnaître comme Dieu. Fais se réaliser ta volonté sur la terre à l’image du ciel. »
Parcourant l’Ecriture nous voyons que Dieu est fidèle à son être et à son agir : « Ne te fie pas à sa belle apparence », dit-il a Samuel chargé de donner l’onction royale à l’un des fils de Jessé. « J’ai trouvé David, un homme selon mon cœur qui accomplira toutes mes volontés.» ainsi qu’en témoignera l’apôtre Paul aux chrétiens d’Antioche.
« Votre Père voit »… « Que votre joie soit parfaite »,
nous est-il annoncé, en ce premier jour d’un chemin de Pâque.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.