Matthieu 6,7-15

“ Notre Père qui est aux cieux … »

En ce temps béni du Carême, l’église nous propose en ce jour la prière du Pater pour lire et méditer. Il nous faut sans cesse revenir à ce trésor que Jésus nous a confié, que nous avons tendance à répéter sans recueillement, avec précipitation et monotonie, y compris dans nos offices et les messes. Arrêtons-nous aujourd’hui aux paroles de cette prière si simple et si sublime.

« Quelle haute perfection dans cette prière évangélique ! Comme elle est vraiment digne d’un si bon Maître ! Et que d’actions de grâces nous en devons rendre au Seigneur ! … Je suis confondue de voir que dans si peu de paroles se trouvent renfermées toute la contemplation et toute la perfection. Nous n’avons pas besoin, semble-t-il, d’étudier d’autre livre que celui-là » (Sainte Thérèse de Jésus, chemin de la perfection, chapitre 39).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.