Matthieu 7, 6. 12-14

Qui sont les chiens et les pourceaux dans notre vie ?
Qu’est-ce qu’il faut garder pour soi ? et quoi partager ?
Comment agir ? Comment discerner ?
Matthieu pose des questions qui nous traversent tous les jours. Des questions qui semblent être faciles et « banales » apparemment, mais qui cachent derrière elles une qualité de prière et une rigueur de vie.
En effet, seule la prière, cette relation intime avec l’Ami Véritable, nous donne la grâce du silence ; un silence qui laisse la parole à un « Autre », qui incarne la Parole chez les autres et la transforme en une « perle » précieuse afin d’être reçue.
C’est cette rencontre intérieure intime qui choisit les personnes « précieuses » pour qu’elles reçoivent de nous la « perle précieuse ».
Bienheureux sommes-nous si nos rencontres sont des Visitations portant en elles la Parole enveloppée d’un silence habité.
Et cette relation intime ne peut que jaillir à l’extérieur suivant le commandement que le Seigneur a demandé : « Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres » (Jn 13, 34).L’autre est bien un autre moi-même. Il est un miroir de ce que je vis. C’est à travers lui que Dieu se révèle miséricorde et compassion, pauvre et nu !
Ce chemin d’intériorité, de purification et de conversion exige le passage dans la porte étroite : il s’agit d’une mort sur soi continuelle, un anéantissement et un dépouillement de l’égo afin que Dieu prenne toute la place.
Le chemin est difficile ; seul l’Amour le rend possible !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.