Matthieu 9,9-13

Quelle incroyable liberté du Maitre ! Quelle merveille de voir le cœur des êtres humains et non leur apparence ! Quelle audace amoureuse d’appeler un publicain, dont la réputation le taxe de pécheur, souillé, traitre et impur… à sa suite, lui aussi sera « pécheur d’hommes ». (Lc 5,11)
Qui aurait cru que ce « Levi » sera un jour l’un des douze, dont le nom sera figuré à jamais avec les apôtres de l’Agneau, témoins du Verbe incarné, du Christ Sauveur, Fils de Dieu. Qui aurait cru que l’Evangile de Matthieu, le publicain converti, sera lu, médité, analysé, commenté, dans tous les pays évangélisés depuis plus de 2000 ans !
« L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur. » (1 Sm 16,7). « Ne jugez pas selon l’apparence, mais jugez selon la justice. » (Jn 7,24).
« Car vos pensées ne sont pas mes pensées, et mes voies ne sont pas vos voies, oracle de Yahvé. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sont élevées mes voies au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées ». (Is 55, 8-9).
Comme il nous faut apprendre ce regard juste de Dieu, qui va jusqu’au profond de l’être. Que de personnes qui peuvent nous surprendre positivement dans l’avenir, alors que nous les croyons nulles ou pas selon notre goût et nos pensées. Que de faux jugements qui emprisonnent les autres, les encadrent et les étouffent, les empêchant d’advenir en vérité. L’Amour bouleverse, libère et fait des merveilles. C’était le cas de Matthieu face au Christ. Seigneur apprend-nous à regarder les autres, et nous-mêmes aussi, à travers tes yeux et ton Cœur.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.