Mattieu 1, 16.18-21.24a

Contemplons aujourd’hui, en ce jour béni, saint Joseph, l’époux de Marie, l’homme mystérieux, l’homme du silence.

Saint Joseph détails de l’icône de la Nativité
© sr Esther

Joseph est un homme “qui se cache” à l’ombre de la Révélation, substituant l’action à la parole. Il lui a suffit de nommer l’enfant : Jésus, ce nom qui surpasse tout nom et dans lequel est caché le plan d’amour et de salut de Dieu.
Très vite, il a compris que ce mystère le dépasse et qu’en lui il trouvera ce que son nom signifie: “Dieu ajoutera”.
Il est un homme tourné vers la fécondité. Devant Marie, ce Buisson ardent, il ôte ses sandales, s’incline devant le Verbe “caché” dans son sein, et lui dit : salut, épouse inépousée !
Il est un homme d’aventure, un époux bousculé. Joseph, comme Abraham, est un homme qui part, qui quitte ses certitudes et ses garanties. Il est prêt à tout perdre, obéissant jusqu’au bout dans le silence et l’abaissement.
À trois reprises, Dieu l’appela en songes  et lui dit: “Ne crains pas” (Mt 1, 21) ; “Lève-toi” (Mt 2, 13), (Mt 2, 19) : tout un chemin de vie, un chemin pascal, une entrée dans la Nuit, lieu d’intimité et de face à face avec le Seigneur.
Et nous aussi, pour que nous soyons “cachés”, pour que notre vie soit toute donnée, pour que la Parole allume le feu de l’Esprit en nous, pour que nous soyons au service du plan de Dieu sur nous et sur nos frères, saint Joseph, apprenez-nous le silence !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.