Isfiya

Bienvenue à la communauté de Isfiya !

FETE DE LA PRESENTATION DU SEIGNEUR,
JOURNEE DE VIE CONSACREE fête de la Rencontre !

A l’initiative du prieur et de la communauté des carmes de Stella Maris à HAIFA – lieu consacré à Notre Dame du Mont Carmel – nous avons été invitées à célébrer l’Eucharistie dans la chapelle des carmes avec toutes les communautés religieuses de la paroisse : Carmélites de Florence, Franciscaines, Filles de sainte Anne, Filles de la Charité, Religieuses de Nazareth, Focolari et quelques laïcs amis des carmes.
Quelle grâce de pouvoir nous retrouver tous ensemble, de nationalités différentes, après deux ans de confinement !

Après un temps de prière près de la grotte de saint Elie, nous nous sommes retrouvés pour la messe solennelle présidée par le général des carmes, le père Miguel Marquez Calle (en visite canonique chez les carmes). A l’issue de la célébration, celui-ci a pris le temps de saluer chaque religieuse et de se prêter avec humour et simplicité aux diverses prises de photos ! Cet homme remarquable a prêté une attention particulière à chacune et il rayonne de joie ! Un bel exemple d’humilité ! La communauté le connaît bien car, depuis 2009 il vient avec des pèlerins dans notre maison d’accueil. Ce fut un temps très fraternel.
Puis nous avons été invités à partager un temps convivial autour d’un buffet ce qui nous a permis de rencontrer frères carmes et religieuses.
Nous sommes rentrées à Isfiya, de nuit, le cœur rempli de joie, en rendant grâce à Dieu pour cette rencontre, en ce jour que l’on appelle aussi : fête de la Rencontre !

Voir plus de photos

*** 2021 *** 100 ans de présence * 

La célébration présidée par le Patriarche Latin de Jérusalem avec des représentants des Eglises orientales grec melkite et maronite, en présence d’une grande assemblée avec de nombreux Druzes, a été festive et priante. C’était la messe de Notre Dame du Mont Carmel.

Puis ce fut la cérémonie organisée par la Municipalité druze en collaboration avec les chrétiens d’ Isfiya, en présence du Sheikh Tarif la plus haute autorité spirituelle Druze et de nombreux leaders religieux.
Nous avons vécu une expérience forte et inoubliable de rencontre interreligieuse où se réunissaient Druzes, Chrétiens de différentes Eglises, Juifs et Musulmans pour l’action de grâce
pour la vie donnée de nos sœurs qui nous ont précédées dans ce lieu pour servir le Seigneur et leurs frères et sœurs.

Une exposition d’un artiste photographe d’Isfiya était présentée dans le monastère.
Un festin préparée par dix amies de la communauté a clôturé la rencontre!
Notre sr Yves qui a presque l’âge du monastère a été mise à l’honneur pour notre plus grande joie.


**** 2020 *************************************************

Sœurs Carmélites de St Joseph, communauté d’Isfiya en Terre Sainte
Depuis quelques années, nous avons ouvert un centre spirituel et nous avons eu la joie d’accueillir des personnes venant du monde entier.

Groupe Shalom et la communauté

Chaque semaine, une cinquantaine d’enfants de village se réunissent au Carmel avec le Curé de la Paroisse Grec Melkite Saint Elie

Vous qui désirez vivre un temps de retraite – en groupe ou individuel – une halte spirituelle
au cours d’un pèlerinage au Mont Carmel, vous aussi, Soyez les bienvenus !

**** 2014 *************************************************

Une communauté en refondation, au souffle de l’Esprit…
« Le vent souffle où il veut, et tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit. » Jn 3,8

La communauté a vécu en 2014 une année de refondation avec la venue de nouvelles sœurs apportant souffle et dynamisme pour la mission au cœur de ce village arabe Druze en Israël. Situé au nord du pays à 10 kms de Haïfa, ce village est perché sur le sommet du Mont Carmel, tout proche de la Galilée et porte le nom Osifia « là où les vents soufflent ». Nos sœurs se sont installées dans ce lieu retiré il y a un siècle en 1919, vivant d’abord dans une maison du vieux village, puis dans le couvent construit à l’automne 1921. Elles y vivaient au service des malades et de l’éducation des jeunes enfants. L’été, bénéficiant d’un climat frais de montagne, la maison accueillait les enfants du pensionnat du couvent de Haïfa, situé au bord de la mer à Bat Galim.