Jean 10,22-30

« On célébrait la fête de la Dédicace du Temple Hanouchka… c’était l’hiver…. Jésus allait et venait »

Nous avons comme l’impression d’une mise en scène chez St Jean . Rien ne semble laisser de côté le lieu, le temps, l’espace .
Tout est paisible … Jésus se « promène »… Il est chez lui, il est chez son Père. « ne faites pas de la maison de mon Père » avait-il dit quelque temps avant.
Puis brusquement il y a la rupture !!!
« Les juifs firent cercle autour de Jésus, » ils l’entourent, ils l’enferment avec leurs questions qui elles-mêmes sont sans issues.( Tout semble noué le cercle fermé sur lui-même) La volonté de faire mourir Jésus se manifeste !
Ils demandent : «  Qui es-tu ? Si tu es le Messie dis-le nous ouvertement ? »
Quelle ironie ! De quel côté se trouve l’ouverture, la vérité dans les paroles ?
Jésus leur répondit : « Je vous l’ai dit et vous ne croyez pas… ; les œuvres que je fais me rendent témoignage, mais vous ne croyez pas. »
Tout est là. «  vous ne croyez pas ! Vous n’êtes pas de mes brebis, votre cœur est encerclé… dans les ténèbres.
Vos oreilles( sont fermées à ma voix) parce que vous n’êtes pas de mon troupeau.
Les brebis , que le Père m’a donné écoutent ma voix et elles me suivent parce que : Je suis la lumière du monde. Je suis le vrai Pain venu du ciel. Je suis la Porte des brebis.
Je suis le Bon Pasteur.  « Moi et le Père nous sommes Un » et nul n’a le pouvoir d’arracher quelque chose de la main de mon Père.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.