Jean 1,29-34

Jean le précurseur, celui qui prépare les chemins du Seigneur. « Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ». Il reconnait en Jésus Celui qui est plus grand que lui, le « Fils de Dieu », venu sauver le monde non par l’épée et la violence, mais par la douceur et l’humilité de l’agneau. Jean laissera la place au maître qui, loin de se glorifier et s’attirer le pouvoir et les privilèges d’un roi selon le monde, se livrera sur le bois de la croix et accomplira le salut de façon inconcevable … Jean et Jésus, deux visages à contempler ensemble aujourd’hui, la fin de l’Ancien Testament et le commencement du Nouveau dans la puissance de l’Esprit Saint. Sommes-nous peut-être cette voix qui crie dans le désert, ce doigt qui indique la lumière, cette vie remplie de l’Esprit qui témoigne de celui qui est venu et qui vient à chaque moment dans le cœur qui attend sa visite …

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.