Jean 17, 20-26

En regardant autour de nous les déchirures, la haine, la violence… l’unité nous semble lointaine et difficile.
Mais l’unité dont nous parle Jésus dans ce texte est espérance, promesse et certitude. Elle est déjà en Dieu et trouve sa source même dans la Trinité. Jésus l’a souvent dit : « Je suis dans le Père, et le Père est en moi. Le Père et moi, nous sommes Un » : lien d’amour entre le Père et le Fils par la force de l’Esprit.
Cette unité de Dieu est ouverte pour nous, hommes et femmes d’aujourd’hui. Elle nous interpelle ; elle prend consistance, poids et réalité ; elle s’incarne en habitant dans nos cœurs, dans nos attitudes, dans nos pratiques. Cela s’accomplit si nous la laissons nous rejoindre, nous rassembler ; si nous laissons l’amour agir en nous, entre nous.
A chaque fois que nous demandons cette unité à l’exemple du psalmiste : « Seigneur, unifie mon cœur pour qu’il te craigne » (Ps 85, 11) ; à chaque fois que nous vivons cette unité, cette intimité dans l’amour avec le Christ, nous pouvons à notre tour la transmettre, la partager et la vivre en nous et entre nous, avec toutes les personnes que nous rencontrons.
L’unité suscite toujours et en même temps, l’intériorité et l’envoi, le « cloître »et la mission, le don de soi et le témoignage. « A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples…» (Jn 13, 35)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.