Jean 21,15-19

st-pierre-en-galicante-jerusalem
“Simon, fils de Jean, m’aimes-tu?” Cette triple question de Jésusà Simon Pierre est pour moi le fondement de toute relation authentique avec le Christ : l’Amour qui transfigure notre humanité défaillante.

Je crois que l’expérience de Pierre, d’échec et de reniement, est celle de chaque croyant dans son cheminement avec Jésus. Cependant, le Seigneur ressuscité, qui a triomphé de la mort et du péché, nous invite à reconnaître notre faiblesse,à se laisser guérir et transformer par la force de l’Amour Miséricordieux. Si Judas s’est donné la mort, par désespoir total, Pierre a pleuré son péché, se laissant purifié par les larmes du repentir, ayant au fond de lui la certitude du pardon que Jésus allait lui accorder, Lui qui a pardonné a tant de pécheurs.

Chaque expérience authentique avec Jésus passe par l’épreuve du péché et de la faiblesse, portée et guérie par l’Amour ressuscité, ainsi elle pourra porter du fruit en abondance.

« Il me semble qu’en insistant ainsi, le Christ sonde [Pierre] au plus profond de son être; que cela marque la Grande Solennité de l’instant et de l’Acte présent, mais aussi que Dieu prend un moment afin de tout parfaire avant son départ, afin que Son Église demeure ferme et inébranlable à proclamer la Vérité de l’Amour divin, son Alliance avec les hommes, afin qu’Elle prépare les hommes à la Vie Éternelle et au Grand Bonheur du Ciel. »

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.