Jean 3, 21-33. 36-38

« Même l’ami qui avait ma confiance et partageait mon pain, m’a frappé du talon » (Ps 40, 10).
L’ami, au cœur si fermé à l’amour, que même un geste de tendresse (comme une mère à son enfant ; v26), ne parvient pas à le faire frissonner.
« Je comprends très bien que St Pierre soit tombé ; Ce pauvre St Pierre, il s’appuyait sur lui-même, au lieu de s’appuyer uniquement sur la force du bon Dieu… Je suis sûre que si St Pierre avait dit humblement à Jésus : « Accordez-moi, je vous prie, la force de vous suivre jusqu’à la mort. » Il l’aurait eue aussitôt. » (Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Ste Face, Carnet Jaune 7.8.4).
L’ami, au cœur si débordant d’enthousiasme, qu’il ne voit pas l’obstacle de sa propre faiblesse.
Il faisait nuit en eux… pourtant l’Amour demeure et espère.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.