Jean 6,16-20

Ce texte se situe entre la multiplication des pains et un discours sur le « pain qui se perd » et « celui qui se garde ».

Ente les deux, la marche sur les eaux…situation bien anormale quand on y pense, mais qui interpelle sur notre capacité à croire en Jésus, en sa parole agissante. Jésus a donné à manger à son peuple comme son Père au désert la manne et l’eau.

Dieu nous appelle à croire qu’il nous donne ce dont nous avons besoin. Cette marche est comme le trait d’union de la nuit au jour, d’un passage d’une interrogation à la réponse de Jésus sur le sens de la multiplication des pains.

Quel est le pain important pour chacun ? Quel est l’essentiel dans notre vie aujourd’hui ?

« Donne nous le pain de chaque jour. »

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.