Jean 8, 21-30

Plus jamais seuls
Jésus accompagné de ses disciples, entouré de « tout le peuple venu à lui » (Jn 8,2), ainsi que des scribes et des Pharisiens qui lui ont amené la femme prise en flagrant délit d’adultère (Jn 8,3), s’adresse à eux tous.

Il leur parle de son départ : « Je m’en vais […] Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller » (v.21) ; de sa mort et de son passage par la Croix : « quand vous aurez élevé le Fils de l’homme » (v.28). La Croix est la condition, le passage obligé pour que tous comprennent son origine divine : « Vous, vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut » (v.23), « alors vous comprendrez que moi, JE SUIS » (v.28).

Aussi claire qu’est la conscience de sa mission et de sa responsabilité de Fils auprès de « Celui qui l’a envoyé » (v.26), aussi floues et vertigineuses sont ses paroles pour ceux qui l’écoutent.

Les paroles de Jésus sont énigmatiques (voir dures), sauf pour ceux qui — avant la Croix — vont croire en lui : « beaucoup crurent en lui » (v.30). Ils se mettent à croire sur la révélation de la relation du Père et du Fils, celui qui envoie et celui qui ne fait rien de lui-même ; celui qui fait ce qui est agréable au Père et celui qui n’abandonne jamais son Fils. « Je ne fais rien de moi-même ; ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable » (v.28-29).

Jésus fait entrer son auditoire dans l’obéissance humble et l’interdépendance. Il ne fuit ni les controverses, ni le danger, il ne fuit pas sa responsabilité ni sa tâche de Fils de l’homme, mais il accomplit sa vocation jusqu’à la mort, sans qu’aucun obstacle mis sur sa route ne puisse entraver son Œuvre de Salut.
Par Lui, avec Lui et en Lui, l’humanité ne peut pas mourir dans son péché (v.21), ni le chercher sans le trouver (v.21-22). Jésus part pour, qu’un jour, nous ne soyons plus jamais seul, pour que chaque homme puisse être introduit en la Sainte Trinité et entendre de Jésus Christ lui-même : « Quand je serai parti vous préparer une place, je reviendrai et je vous emmènerai auprès de moi, afin que là où je suis, vous soyez, vous aussi » (Jn 14,3).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.