Lc 6,6-11

 « Entende, qui a des oreilles. »

 Lc 6,6-11« Est-il permis, le Sabbat, de faire le bien plutôt que de faire le mal, de sauver une vie plutôt que de la perdre ? » (v9).

De quelle vie parle-t-on ? Celle de l’homme à guérir ou celle de Jésus, suspectée, menacée (v7 et 11) ? Les scribes et les pharisiens n’entendent pas.

La haine rend sourd. Qui saura percer l’abcès de la haine pour libérer l’espace où accueillir la parole de vie ?

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.