Luc 1, 26-38

Bienheureuse es-tu Vierge Marie, toi la femme assoiffée de Dieu, tournée vers son Seigneur, son Créateur et son Sauveur.
Bienheureuse es-tu, toi la femme pauvre et libre, qui par son « Oui » l’humanité est visitée et élevée à la grandeur de sa Vocation.
Bienheureuse es-tu, toi la femme humble, détachée de tout, qui a accueilli le Tout, qui a contenu Celui qui est incontenable.
Bienheureuse es-tu, toi la femme eucharistique, silencieuse toute donnée en Celui qui se donne en elle et par elle au monde entier.
Bienheureuse es-tu qui, à l’intérieur de la nuit, a suivi la foi obscure plus lumineuse que celle du midi, portant en elle la Parole et devenant un Evangile Vivant, une bonne nouvelle annoncée, manifestée et réalisée.
En ce jour béni, nous te portons le monde blessé et souffrant. « Le vin nous manque » !
Intercède pour nous auprès de ton Fils ; qu’il transforme l’eau en vin, le désert en terre fertile, nos angoisses, nos manques et nos faiblesses en offrandes agréables à ses yeux, en brèches de Salut.
Apprends-nous la vraie révolution de l’Amour qui donne espoir et vérité à tous ceux qui souffrent, pour que nous soyons tous des vrais pauvres, riches de la présence de Dieu en nous.

Un commentaire

  1. Merci de cette belle méditation et prière. La vierge Marie toute lumineuse nous est donnée pour notre chemin d’Avent et d’espérance. Le Seigneur vient . Marie dans la confiance a reçu son Jour, son Amour, sa Vie. Elle porte en elle l’enfant à naître.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.