Luc 1, 26-38

Le nom de la jeune fille était Marie
Tant de personnes ont médité, prié, commenté, peint, mis en musique ce mystère de l’Annonciation ! Alors, à leur suite, quelques mots, mais discrètement.

Que de noms propres dans ces 12 versets ! Elisabeth, Gabriel, David, Joseph, Marie, ‘Comblée de grâce’, Jésus, ‘Fils du Très-Haut’, Jacob, ‘Fils de Dieu ‘, mais aussi Galilée et Nazareth, sans oublier ‘Seigneur’, ‘Esprit-Saint’ ! Ces noms vibrent de tant d’harmoniques d’histoires singulières. Libre à nous d’ajouter un nom ou davantage, nom(s) lové(s) à l’intime ou inscrit(s) sur le cœur en lettres de feu.

© Taize Annonciation

Quand Dieu s’engage dans l’histoire, ce n’est pas avec fracas ou grands projets à la manière de meneurs d’hommes ou de peuples. Il vient comme un souffle fragile, dans l’ordinaire des jours et des heures, avec une attention, une précision et l’extraordinaire délicatesse d’un amoureux en attente, comme sur la pointe des pieds pour ne pas abimer celle ou celui qu’Il désire combler. Le Seigneur travaille comme un orfèvre, dans le détail et l’unique de chacun. Alors, Elisabeth, Marie, Joseph, toi et moi, entendrons-nous le messager nous appeler « Comblée de grâce » ? Tant mieux si nous en sommes tout à l’envers, si nous en sommes bouleversés ! Risquons nos craintes et nos questions, sans prétention ni complexe. Pensons à la joie que Dieu éprouve d’être accueilli. C’est fête chez Dieu. « Et si nous sommes tristes, découragés de nous-mêmes, des autres, des choses, pensons que (…) le bonheur de l’être infini doit l’emporter infiniment dans nos âmes sur la tristesse provenant d’êtres finis, et que par conséquent devant la vision du bonheur de notre Dieu, notre âme doit entrer dans la jubilation, et les peines qui la pressent disparaître comme les nuages devant le soleil ».[1] 
Dirons-nous aussi : Qu’il m’advienne selon ta parole ? Que l’Esprit nous prenne à l’ombre de ses ailes.

[1] Charles de Jésus, La dernière place.

Un commentaire

  1. Merci pour ces ‘mots discrets’ remplis de profondeur et de délicatesse qui me rejoignent au plus profond de mon être. Souffle fragile qui dilate et ouvre à la Rencontre…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.