Luc 1, 39-56

PLUS HAUT QUE LES CIEUX*
La Parole de ce jour contraste apparemment avec toute l’iconographie de ce grand Mystère de l’Assomption de la Vierge Marie, une solennité mariale où Marie monte au Ciel auréolée de toute la gloire divine. Car loin de nous faire méditer des visions célestes ou des miracles grandioses, la liturgie nous fait coller aux pas empressés d’une toute jeune-femme, courant seule de Galilée en Judée pour rencontrer sa cousine. Et nous assistons à une scène de famille somme toute banale : deux futures mamans se rencontrent, s’embrassent et se donnent de leurs nouvelles, se soutiennent et s’entraident trois mois durant, sans doute jusqu’à la naissance de Jean.
Aube à Saint Martin Belle-Roche, ©CSJ août 2020.
Et pourtant…
Elles ne sont pas deux mais il y a bien cinq acteurs en la maison de Zacharie : elles, leurs enfants encore dans leurs ventres et l’Esprit Saint qui fait bouger ce ballet improvisé en tressaillements et chant d’allégresse. Ainsi, presque subrepticement et invisiblement, tout bascule dans le merveilleux ! « Marie s’émerveille / À l’heure de Dieu ».
De cette embrassade jaillit un cantique, un cantique qui fait l’éloge des humbles comme Élisabeth et Marie et qui exalte le Seigneur. C’est le Seigneur Dieu qui comble nos vœux, qui tient sa promesse d’alliance et qui fait tout advenir dans nos vies ouvertes à sa grâce et à son Esprit, qui fait tout concourir au bien de ceux qui l’aiment et lui offrent leur vie.
Marie a humainement répondu « oui » à son Dieu, et par deux fois (à la crèche et à la Croix) elle enfante un Fils pour toute la terre. Dieu lui révèle au cœur sa Puissance et sa complaisance  pour tous les humbles de la terre. Elle est bienheureuse et élevée car Il s’est penché sur elle et continue de le faire sur les craignants Dieu, les petits, les affamés… en petites assomptions quotidiennes, quand un cœur se desserre, une âme se libère, un corps est délivré. C’est si simple, si bas et si haut… plus haut que les Cieux !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.