Luc 12, 49-53

« Celui qui est près de moi est près du feu » (Origène)

00d_47Nous croyons en Jésus, nous buvons à la source sa parole justement parce qu’il est cet « Incendiaire », en nous et autour de nous, qui désire réduire en cendres toutes nos entraves. Et il nous plonge dans l’eau de sa Pâque comme dans une fournaise, pour baptiser nos obscurités jusqu’à nous rendre comme lui, pleinement de l’humanité, pleinement de Dieu, son Père. Son Évangile nous fait passer « comme à travers le feu » : il sépare en nous ce qui est lumière de ce qui est ténèbre. Il nous fait sortir de la confusion et marcher librement avec les proches et les lointains.
C’est au cœur de nos alliances les plus précieuses qu’il nous faut porter ce feu, le porter Lui, comme un feu, pour que tous nos liens se retissent en lui, Alliance nouvelle et éternelle de Dieu avec notre humanité.
Nous la portons, à l’intime de nous-mêmes, cette division libératrice : elle nous guérit de tout repli et de toute fermeture, elle nous ouvre à la promesse d’une fraternité qui incendie et illumine tous nos liens humains.
« Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! Je dois recevoir un baptême, et comme il m’en coûte d’attendre qu’il soit accompli ! »

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.