Luc 12, 54-59

Les gens de la campagne discernent facilement le temps qu’il fera, le nez au vent et les yeux tournés vers le ciel. Ils ont appris cela de leurs ‘ancêtres’ et du temps passé à contempler la nature ; ils en sont devenus de bons ‘exégètes’.
Et pour ce qui se passe dans l’aujourd’hui de nos vies ? Nous arrive-t-il de prendre le temps de regarder personnes et événements au-delà des apparences, pour saisir le sens de ce qui se vit en nous et entre-nous, de manière juste, simple, en liberté, avec de la bienveillance plein le regard ? Le cœur ouvert est la meilleure manière de se protéger de toute condamnation !
Dans nos pérégrinations avec des sœurs et des frères fragiles, nous peinons souvent à nous comprendre ; nous nous blessons, partageons des torts et nous nous condamnons trop souvent les uns les autres.
N’est-ce pas maintenant le « bon moment » pour chercher des voies de réconciliation ? Qu’avons-nous de plus urgent à faire ? Cela nous semble difficile. Notre ‘ego’ se rebiffe : sa majesté ne s’abaisse pas facilement et sait que cela égratigne. Mais nous nous en trouverions tellement mieux ! Il n’est que d’essayer.
Et si nos relations sont difficiles et malaisées, sans doute nous faut-il préparer la rencontre. A charge pour chacune et chacun de trouver ce qui convient pour disposer et ouvrir nos cœurs : silence, prière, détente ou tout art à notre disposition. D’un trait de plume, ou de crayon, avec quelques notes, un refrain voilà que s’adoucissent et s’apaisent rancœurs et incompréhensions. L’imagination ne doit pas nous manquer et la décision qui l’accompagne.
Parfois, rarement, se parler s’avère impossible. Alors, ayons la même sagesse que les hommes de la terre : guettons le moment propice, scrutons les signes dans le ciel du compagnon, marchons au gré de la grâce et osons lui dire : ‘s’il te plaît’, sans rien attendre d’autre que le don libre qu’un jour il fera. Et ce don couve déjà dans le feu qui dort sous une braise qui se ré-enflammera au temps favorable.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.