Luc 12,1-7

Comment trouver un fil rouge dans cet ensemble  de paroles de Jésus, au premier regard plutôt disparates. Matthieu a résolu le problème en les dispersant dans son Évangile. La TOB dit qu’elles visent toutes à définir le témoignage que les disciples doivent rendre à leur Maître.

Dans le contexte polémique de notre péricope, sans doute pensons-nous à la passion de Jésus et au martyre des siens, hier et aujourd’hui.

A lire et relire, à laisser résonner les mots, les images, on découvre un ensemble de contrastes, qui, si on s’y laisse plonger, crée en nous un mouvement de « simplification intérieure »  face à la duplicité des Scribes et Pharisiens dénoncée par Jésus.

S’ouvre alors à nous un chemin « d’humilité confiante » au Dieu de Jésus telle celle de moineaux, face à la suffisance de ceux qui se croient détenteur de la Vérité et dont « le langage d’un cœur double », piégeant la Parole, se fracasse sur le Roc qui fait tomber.

A « écouter » ici Jésus d’un « cœur simple », on se sent advenir à la Lumière, comme le dit le texte, entraînés dans la Résurrection de Celui qui insuffle au cœur de ses disciples l’audace d’une parole libérée de toute entrave. Dans l’abandon des moineaux à leur Créateur et Sauveur, sûrs qu’Il se porte garant de leur intégrité, ( même vos cheveux sont tous comptés v. 7 ), ceux qu’Il appelle de manière si touchante, « ses amis », puisent l’audace du témoignage face à « la foule assemblée par milliers, au point qu’on se piétine » (v. 1) Seul Jésus peut y reconnaître chacun, l’appeler par son nom, l’inviter à devenir disciple, lui parler « d’abord » (v. 1 ) et en faire un ami.

Nous voici appelés à faire le chemin de conversion qu’Il nous propose en ce jour, pour passer du levain de duplicité du Pharisien qui nous habite au levain du Royaume : simplicité de Dieu qui n’est que « Oui » en Jésus- Christ.

0 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.