Luc, 13-1-9

Pourquoi ce massacre des galiléens ? Pourquoi ces morts à cause de la chute de la tour de Siloé ?
Pourquoi ? Depuis toujours et à toujours cette question retentit devant des catastrophes.
Et Jésus n’apporte pas de réponse ni à ses interlocuteurs ni pour nous, aujourd’hui.
Les galiléens comme ceux qui sont victimes de la chute de la tour de Siloé n’étaient pas de plus grands pécheurs,ni plus coupables que d’autres. Ils étaient là au mauvais moment.
Dans la parabole du figuier, Jésus nous demande d’avoir un autre regard, un autre rapport au temps, d’être patient.
Le vigneron montre tout son amour et son attention pour ce figuier. Il veut lui donner une dernière chance avant de remettre le geste ultime au propriétaire «  tu le couperas » .
« l’intercession du vigneron qui veut tout tenter pour sauver le figuier. Nous voyons le triomphe de la persuasion sur la décision autoritaire. Du plus petit qui attendrit le plus grand, l’espérance contre toute espérance. S’il faut rapprocher la parabole du figuier des humains, on dira que la parabole exprime la confiance qui leur est accordée et l’espoir qu’ils suscitent. ( F. Bovon »

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.