Luc 12, 13-21

“Mange, bois, jouis de l’existence” (v 19)
Ce qui m’a frappé cette fois-ci en méditant ce passage de Luc, c’est l’individualisme et l’égoïsme absolu de cet homme ! Il n’existe que lui dans son univers. Ce qui compte c’est son repos, son rassasiement, sa jouissance. Ce que le Seigneur met en garde, ce n’est pas la richesse en soi, mais ce qu’on en fait, comment on s’y prend. Est-ce un moyen de survie pour le quotidien puis de bienveillance envers les nécessiteux et de partage avec les pauvres ? Ceux qui deviennent esclaves de l’argent, lui deviennent semblables, c’est-à-dire sans âme, sans cœur, sans humanité tout simplement ! C’est le cas de tant de personnes au pouvoir ! Si l’argent était un moyen de solidarité avec les autres, il n’y aurait pas autant de pauvres, de peuples dans la misère et d’affamés qui meurent par milliers chaque jour !
Nous connaissons tous l’anecdote de Mère Teresa de Calcutta qui voulait du pain pour les orphelins. En tendant sa main au boulanger, il cracha dessus. Elle serra sa main contre son cœur et dit : « Je garderai ça pour moi, mais donnez-moi un peu de pain pour mes enfants » en lui tendant l’autre main. Depuis ce jour, sa boulangerie était devenue le fournisseur principal de l’orphelinat.
Les vrais pauvres finalement, ce sont les riches démunis de leur humanité et de Dieu.
Je termine avec cette prière de Saint Augustin, qui a découvert enfin sa vraie richesse :
« Bien tard je t’ai aimée,
ô beauté si ancienne et si nouvelle,
bien tard je t’ai aimée !
Et voici que tu étais au-dedans, et moi au-dehors
et c’est là que je te cherchais,
et sur la grâce de ces choses que tu as faites,
pauvre disgracié, je me ruais !
Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ;
elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant,
si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas ! »

2 commentaires

  1. N’est-ce pas le texte de Luc 12 plutôt que 13, 13-21?
    Votre éclairage quotidien de l’Évangile m’est précieux. J’y trouve nourriture pour mon âme. Merci pour ce service en Église.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.