Luc 1,39-45

« Marie se rendit en hâte vers le haut pays. »

04La visite de l’ange ne laisse pas Marie inactive. Par son oui, Dieu vient nous visiter jusqu’à l’Incarnation : mystère de Dieu avec nous, l’Emmanuel de notre histoire.
« L’Esprit Saint viendra sur toi,
La puissance du Très Haut te couvrira de son ombre,
Celui qui va naître sera saint et appelé Fils de Dieu. » Lc 1,35

Marie attentive à l’Esprit, toute écoute, se laisse conduire par la parole de l’ange qui l’envoie porter à son tour l’annonce à Elisabeth. « L’amour n’est jamais oisif ». En Marie, la parole de Dieu devient chair et l’Esprit d’Amour du Père est à l’œuvre.
Telle l’Arche d’Alliance, Marie parcourt le haut pays de Judée. Ainsi jadis l’arche de Dieu fut transportée par David et ses hommes vers Jérusalem. Le livre de Samuel nous relate les péripéties de la montée de l’Arche avec un séjour de trois mois dans la maison de Oved- Edom le Guittite. « David et toute la maison d’Israël faisaient monter l’arche du Seigneur parmi les ovations et au son du cor. » 2 Sm 6,15. Dieu visite son peuple. Deux femmes dans le secret de leur rencontre saluent ce mystère.
Ainsi Elisabeth ressent dans tout son être la Visitation du Seigneur en Marie quand elle entend la salutation de Marie : « Bienheureuse celle en qui la Parole s’accomplit ». La Voix salue le Verbe… Débordement de joie et allégresse qui résonnent dans le magnificat : « Le Seigneur fit pour moi des merveilles. Saint est son Nom. »

L’ange l’avait dit « Celui qui va naître sera saint et sera appelé Fils de Dieu. » Le Salut est entré dans le monde : « Tu lui donneras le nom de Jésus. »

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.