Luc 14, 1.7-11

Savoir prendre la place reçue. 

lc-14-1-7-11A la première lecture, il semble qu’il faille d’avantage recevoir sa place plutôt que de la prendre. Mais l’équilibre est subtil entre prendre et recevoir sa place : savoir prendre la place reçue.
Dans ma culture, quand je suis invitée, la politesse demande d’accueillir la place que m’offre mon hôte, et non de la choisir (v7).
Ce n’est pas la place que nous occupons qui nous accorde de la valeur. Nous avons de la valeur indépendamment de la place que nous occupons (et c’est déjà tout un travail que d’y croire, de le reconnaitre et d’en vivre). La nécessaire reconnaissance de notre valeur nous vient de la relation entretenue avec les autres, et plus particulièrement avec Celui qui nous invite au repas, au festin des Noces.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.