Luc 1,46-56

©. Dolce Doncella. Ave Maria.

Le mystère de Dieu c’est qu’il se penche sur les tout-petits. La Bible est témoin de cet abaissement ineffable du Seigneur. Y-a-t-il de plus grand honneur que celui de devenir mère de Jésus, du Messie, de Dieu ? Contemplons la rencontre de deux humilités extrêmes : celle de Dieu et celle de Marie. Dieu choisit la plus petite de son peuple, et Marie exalte la Miséricorde divine qui « a jeté les yeux sur l’abaissement de sa servante » (v48)

Nous voici à la porte de la Nativité, avec ce magnifique cantique de Marie. Dans notre monde d’aujourd’hui, apportons avec elle la joie là où se trouve la tristesse, l’espérance là où se trouve le désespoir. La paix là où se trouve l’angoisse et la louange là où se trouve la plainte.

Avec Marie, exaltons ensemble l’abaissement ineffable du Seigneur, car il s’abaisse sur chacun de nous et veut accomplir en nous ses merveilles d’amour

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.