Luc 15, 1-10

Nous voilà face à deux textes bien connus, qui nous parlent de perte, de recherche, de retrouvailles. Pour un berger perdre une brebis, c’est perdre son gagne-pain, pour une mère de famille, perdre une pièce de monnaie, c’est perdre de quoi faire vivre sa famille. Pour chacun, la perte touche un lieu important de leur vie.
Le Seigneur par ces deux exemples nous donne de réfléchir à ce qui est important dans notre vie, à ce qui est essentiel pour vivre. La brebis perdue, la pièce égarée sont en nous cette partie perdue, égarée que le Seigneur vient chercher pour la remettre à sa Lumière d’Amour et de tendresse, de pardon et de réconciliation. Il vient lui-même nous offrir la main qui sauve, le chemin de la Vie.

Ouvrons nos cœurs, notre pensée, notre vie à son chemin de lumière.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.