Luc 15, 3-7

Quel Dieu est comme notre Dieu!

            brebis_perdueCe texte de Luc vient dans une série de paraboles qui s’inscrivent dans un paradoxe: perdu/ retrouvé; caché/ visible. Il nous rappelle le livre de la Genèse. Quand l’Homme s’est caché, Dieu est descendu pour le chercher: « Adam, où es-tu? » (Gn3, 9). Que de fois, l’Homme s’est égaré et Dieu était là pour le retrouver!

Quel Dieu est comme notre Dieu!

C’est Lui en premier qui nous désire, qui a soif de nous, qui nous cherche, et parfois de très loin. « Même si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même »(2 Tm 2, 13).Il se penche vers nous, comme vers cette brebis, en nous demandant: Que veux-tu que je fasse pour toi?

            Il est là pour nous tendre la main, pour nous porter avec tout ce que nous sommes. Les flots de sa miséricorde viennent à la rencontre de notre humanité pécheresse, perdue. Avec Lui, nos péchés, nos blessures, nos mensonges, notre « humanité » ne sont plus des obstacles mais des lieux de vie, là où sa Gloire est appelée à se manifester; pour que nous puissions témoigner et dire: « Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait » (Jn 4, 29).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.