Luc 17, 1-6

PLUS GRAND QUE NOUS
Scandales, chutes, péchés… sont inévitables ; mais, avec Jésus, le pardon inconditionnel et sans limite est entré dans le monde. Ainsi, pour tous ses disciples d’hier et aujourd’hui, un autre chemin est possible : celui de l’amour, du respect, de la patience et de l’attention au plus petit. En d’autres mots construire la fraternité.
Alors que ses compagnons sont en train de négocier (comme des marchands de tapis) et de compter combien de fois faudrait-il pardonner, même à un récidiviste de l’offense, le mot d’ordre du maître est sans appel : « sept fois de suite, tu lui pardonneras ! » (v.03).
Ce qui est intéressant dans la découpe du texte liturgique de ce jour, c’est que juste après cette discussion sur le pardon, les Apôtres demande la foi : « augmente en nous la foi ! » (v.05). Alors que les scandales sont occasion de chute, la pierre d’édification du vivre ensemble est le pardon… et la communauté s’édifie dans la foi. Dans la foi à un plus grand qu’elle. 
Alors, ce qui était impossible aux hommes, comme pardonner sept fois de suite à son ennemi, devient possible par la foi en un Dieu de pardon et de miséricorde qui envoie sans relâche son Esprit Saint à ceux qui l’en prient pour leur donner courage et persévérance.
« Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu » (Lc 18,27).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.