Jean 2,13-22

La particularité de la dédicace de la Basilique de St Jean du Latran nous invite à porter notre regard sur l’unité de l’Eglise. La cathédrale dans chaque diocèse est comme le symbole d’un lien visible entre les baptisés.
La fête d’une dédicace rappelle à chaque baptisé qu’il est lui même un temple vivant qui abrite une présence. Dieu parmi nous.
St Paul dans sa lettre aux Cor nous rappelle que chacun de nous « est une maison que Dieu construit ».. ; et que l’Esprit de Dieu habite en vous. »1 Co
La colère de Jésus dans l’Evangile d’aujourd’hui , ne serait-elle que pour chasser les marchands du Temple de pierre ?

« Comment peux-tu justifier ce que tu fais là ? Par quelle autorité le fais-tu ? » Jésus, dans un langage assez inattendu, les renvoie à l’œuvre suprême de Dieu, la résurrection, et pour toute justification, il répond cette phrase qui pèsera si lourd dans son procès : « Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai ». Et l’évangéliste de commenter : « Mais lui parlait du temple de son corps ».
Tel est bien , en effet, le mystère central de cet épisode. Le corps de Jésus, c’est-à-dire non pas seulement sa chair, mais sa Personne vivante et bien concrète, est désormais le seul lieu de la rencontre entre Dieu et les hommes, entre Dieu et ceux qui l’adorent en vérité (Jn 4,24) ; ce corps est le lieu où Dieu se fait proche et où l’homme s’approche de Dieu, parce que justement il est le corps de l’Homme-Dieu.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.